trobart533_3339Trobar, l’art lyrique des troubadours

 Er auziretz enchavalitz chantars

 Vous entendrez maintenant des chants parfaits…  (Raimbaut d’Aurenga)

Un programme de Cansos de trobar aux sources de la lyrique courtoise des XIIème - XIIIème siècles. De Guilhem de Peiteus à Guiraut Riquier, les chansons des plus grands troubadours proposées dans une interprétation vive et colorée des manuscrits médiévaux.  Chant et instruments anciens.

La Tròba, Chantadors de Trobar

chantadorstrobar

trobaweb

Chantarai d'aquestz trobadors
que chantan de manhtas colors
Je chanterai de ces troubadours
qui chantent de maintes couleurs… (Peire d’Alvernha) 

A la suite des enregistrements de La Tròba (5 coffrets et 22 CD consacrés aux 248 chansons notées avec les mélodies des troubadours identifiés dans les manuscrits), un concert exceptionnel présente différentes personnalités dans des interprétations passionnées, au plus juste des sonorités de trobar.

Plus d'infos sur LA TRÒBA

les Troubadours de DanteAmor, Commedia, Trovatori

O frate – disse – questi ch'io ti cern
col dito – e addito uno spirto innanzi –
fu miglior fabbro del parlar materno.
Versi d'amore e prose di romanzi
soverchio tutti e lascia dir li stolti
che quel di Lemosi credon ch'avanzi.


Oh ! Frère, dit-il, celui que je te désigne
avec le doigt, et il l'indiqua devant nous
fut meilleur forgeron de la langue maternelle
pour les vers d'amour et proses de romans courtois
il les surpassa tous ; et laisse dire les sots
qui croient que celui du Limousin le dépasse.

dante6

Le grand poète italien Dante Alighieri, trovatore del dolce stil novo, rend hommage aux troubadours en les citant et en les mettant en scène dans sa Divina Commedia. Un programme thématique autourdes troubadours évoqués par Dante Alighieri et Francesco Petrarca : Bernart de Ventadorn, ArnautDaniel, Bertran de Born, Folquet de Marselha…

femme-troubadours      Voix de femmes-troubadours

Dans leurs chansons, les trobairitz évoquent avec passion joi, joven et fin’amor, en se démarquant·de la poésie amoureuse chantée par leurs confrères.·Ce programme est consacré aux chanteuses du trobar servies ici par trois voix féminines remarquables et de fortes personnalités.

Jamais no’us tenrai per valen
ni-us amarai de bon cor e de fe
tro que veirai si ja’m valria re
si’us mostrava cor felon ni enic…

Jamais je ne vous tiendrai pour un homme de valeur
ni ne vous aimerai de bon cœur et de bonne foi
tant que je ne verrai pas que cela me vaille quelque bien
si je vous montrais un cœur félon et farouche… (Na Castelho)

Trouveurs de Mots

trouveursdemots

Voyage musical dans l’univers légendaire des troubadours quand l’imaginaire des Vidas et des Razos, leurs biographies, nous racontent ces fabuleux poètes musiciens.

" Peire Vidal fut de Toulouse, fils d'un pelletier. Il chantait mieux que personne au monde, et ce fut un des hommes les plus fous qui naquirent jamais, il croyait que tout ce qui lui plaisait ou qu'il désirait était arrivé. Il trouvait plus facilement qu'aucun autre, et c'est lui qui composa les plus belles mélodies et raconta les plus grandes folies en fait d'armes, d'amour et de médisance… Peire Vidal fut très affligé de la mort du bon comte Raimon de Toulouse. Il se vêtit de noir, fit couper la queue et les oreilles de tous ses chevaux, et raser ses cheveux ainsi que ceux de tous ses serviteurs, et ils ne se firent plus couper ni les barbes ni les ongles. Il alla longtemps à la façon d'un homme en proie à la folie et à la douleur."

Flamenca ! l'ardente flamme d'amour

« Un art de trobar réinventé au plus juste de l’art lyrique occitan par des musiciens et chanteurs talentueux. »

flamencaUn Oratorio en occitan et français pour instruments anciens et traditionnels d’après le manuscrit médiéval original du XIIIème siècle. L’auteur anonyme du roman de Flamenca raconte, en 8095 vers, l’amour d’une dame, Flamenca, pour un chevalier nommé Guilhem. Archambaud, son mari, follement jaloux, garde Flamenca captive dans une tour dont elle ne sort que pour assister à la messe les jours de grande fête. Après s’être fait passé pour un chanoine, Guillaume entrera secrètement en contact avec elle. C’est le début d’une aventure amoureuse que Flamenca et Guilhem conviennent d’accomplir. Au poème versifié en occitan médiéval se juxtapose le poème de Gérard Zuchetto, écrit et agencé dans la même structure métrique.

Musiques de Gérard Zuchetto et Sandra Hurtado-Ròs, pour voix et instruments anciens et traditionnels (luths, harpe, vièles et vielles, flûtes, tympanon, chalemies, naï, bombarde, organetto, percussions...).


MUSICA MEDITERRANEA

Otra Mar

Au delà des Mers, le voyage des exilés, irlandais, occitans, andalous. Un spectacle consacré aux chants d’exil dans lequel les artistes    explorent et mêlent les sonorités des instruments anciens (vièles, tympanon, guiterne, rebec, irish fiddle, whistles…) à celles des instruments contemporains pour un grand moment de partage autour des cultures troubadouresques de l'Europe.

Otra Mar… and beyond the Seas
from my Andalusia to the lands of Ireland 
I sing the Sephardic exile
And the dream of the Troubadours

Otra Mar… et au-delà des Mers
de mon Andalousie aux terres d’Irlande   
je chante l’exil Séfarade
et le rêve des Troubadours

otramar

Plus d'infos sur Otra Mar

Otra Mar… and beyond the Seas
from my Andalusia to the lands of Ireland 
I sing the Sephardic exile
And the dream of the Troubadour



 

Erransa  récital Sandra Hurtado-Ròs

Más allá de los Mares,
de mi Andalucía·a las tierras de Armenia
el canto de exilio Sefardí·y el sueño de los Trovadore

erransa
« Sandra Hurtado-Ròs renoue avec ses racines sévillanes : des aigus faciles comme des mots d’enfant, des graves de velours andalou. Elle maîtrise les techniques du chant long de Bernart de Ventadour, l’éloquence de Gaucelm Faidit, l’audace de Giraut de Bornelh. Et des orientalismes séfarades, elle sait les nuances impalpables, module et développe un ornement. Tout cela avec la grâce et la conviction d’une Dame de jadis qui dit la vie de tous les jours, les tragédies de toujours. Sandra Hurtado-Ros, mince flamme rouge et noire, trouve un bel écrin pour son chant, un climat magique avec ses musiciens. Cet ensemble là connaît la force des sentiments. Ceux qui traversent les âges. Une Errance où l’on ne se perd pas. »  Michèle Fizaine (Midi Libre).